Warm Bodies – J.Levine

Warm-BodiesUn mystérieux virus a détruit toute civilisation. Les rescapés vivent dans des bunkers fortifiés, redoutant leurs anciens semblables devenus des monstres dévoreurs de chair. R, un mort-vivant romantique, sauve contre toute attente Julie, une adorable survivante, et la protège de la voracité de ses compagnons. Au fil des jours, la jeune femme réveille chez lui des sentiments oubliés depuis longtemps… Elle-même découvre chez ce zombie différent autre chose qu’un regard vide et des gestes de momie… Perturbée par ses sentiments, Julie retourne dans sa cité fortifiée où son père a levé une armée. R, de plus en plus humain, est désormais convaincu que sa relation avec Julie pourrait sauver l’espèce entière… Pourtant, en cherchant à revoir Julie, il va déclencher l’ultime guerre entre les vivants et les morts. Les chances de survie de ce couple unique sont de plus en plus fragiles.

Je n’avais aucune attende vis-à-vis du film. Cela faisait des semaines que je n’avais plus mis les pieds dans un cinéma et tout ce que je voulais après cette période de désertion, c’est d’être surprise. Effectivement, j’ai été agréablement surprise par « Warm Bodies », film choisi à l’humanité par la famille, enfin surtout par la branche féminine majoritaire. Le pitch légèrement con sur les bords ne suscite pas vraiment l’envie d’aller le voir, ce n’est qu’une fois devant le film qu’on en vient à oublier tout ce qu’on a lu et apprécier ce qui se passe sous nos yeux. Je ne parle pas de l’histoire, pas très subtile, mais de la façon dont les choses sont construites et amenées. Il y a quelque chose de couillu et de poétique dans cette entreprise folle de raconter une histoire d’amour entre un zombie et une humaine qui va révolutionner le monde. Malgré ses incohérences, ses raccourcis et facilités qui se multiplient à la vitesse de l’éclair, le charme de cette comédie romantique opère, du moins sur ceux qui ne demandent qu’un moment de détente. La bande-son donne un sacré peps à l’ensemble et les acteurs, sans être remarquables, font du bon boulot. De plus et selon moi, « Warm Bodies » va plus loin qu’un « Twilight », il y a la même touche niaise mais l’ensemble est d’une certaine façon plus « accrocheuse ».

En dehors de l’impression de regarder un livre d’image au coup de crayon poétique (on ne peut pas dire que les dialogues très basiques soient la grande force du film…), « Warm Bodies » est une comédie romantique relativement originale, trop niaise et facile mais au charme surprenant.

3 réponses à “Warm Bodies – J.Levine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s