Castle – 1rst season

castleRichard Castle, play-boy millionnaire, père célibataire, romancier à succès et, pour trouver l’inspiration à l’écriture d’une nouvelle franchie de polars, consultant à la police criminelle de NY. Castle est une des figures de l’univers télévisé les plus drôles et attachantes en ce moment.

A l’image de nombreuses sérieuses policières, « Castle » s’axe autour d’une série d’enquêtes diverses en toute logique résolues à la fin de chaque épisode. La première saison fait guise d’introduction à la relation entre Richard Castle et sa « supérieure » Beckett, relation assez ambiguë où les protagonistes s’amusent à jouer au chat et à la souris.  Ce qui différencie « Castle » de ses consoeurs, c’est son ton. L’humour est la note dominante de la série. Rick n’étant pas un fonctionnaire, il dispose alors de plus de liberté que ses collègues, n’hésitant pas à  passer outre le protocole ou à manquer de sérieux. En plus de cette ambiance souvent décalée, la confrontation entre fiction et réalité est un point intéressant à observer. Ces deux mondes qui s’opposent se voient ici contraintes à cohabiter ensemble, les théories de Castle n’étant pas si fumeuses au final et son regard externe relativement perspicace, il a droit à avoir une voix au chapitre lors d’enquêtes. Bref, on a droit dans cette série à un personnage un peu au-dessus des règles tout en restant quelqu’un de sympathique et droit.

Cette première saison est de bonne facture, bien que dans la suivante l’originalité des enquêtes est plus de mise et l’évolution des personnages plus creusée. Cette première salve d’épisodes constitue simplement une base aux personnages et à ce qui deviendra par la suite le fil rouge des saisons suivantes, la résolution de la mort de la mère de Beckett. C’est également un point de lancement à la collaboration entre l’écrivain adulescent et la belle déterminée Kate, relation pleine de piquant et de remous. Pleine d’humour, référencée et tendre, cette première saison constitue un excellent divertissement, proposant un personnage principal qui sort de l’ordinaire et un cadre original. A découvrir, au moins pour le plaisir de voir le charismatique Nathan Fillion à l’oeuvre 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s